Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2023 5 13 /01 /janvier /2023 16:37

 

SCC aura en charge la fourniture des services de gestion du parc informatique et audiovisuel de Paris 2024 (63000 équipements sur 159 sites).
 

SCC apportera sa maitrise de l'ensemble du cycle de vie des projets informatiques. 

 

SCC France assurera la reprise de tous les équipements leur garantissant une seconde vie après l’évènement, contribuant ainsi aux ambitions du comité en matière de numérique responsable et d'économie circulaire.

 

SCC fournira les équipements, les prestations et le reconditionnement des équipements IT pour un bilan carbone aussi faible que possible.

 

SCC France est la seconde société IT en France (CA de 2,1 Md d'Euros sur la France, pour 3.300 personnes).

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2022 5 15 /07 /juillet /2022 14:55

 

La carte d'identité 2022 de SCC France vient d'être éditée

SCC France, sur le dernier exercice :
. 2,1 milliards de CA
. 44 M€ de CA sur l'assistance technique (7eme ESN nationale)
. 75 M€ en réseau et sécurité
. 3.300 salariés
. 23 sites sur la France
. Des filiales spécialisées dans le cloud, le help desk (services en 8 langues), financements, recyclage d'équipements électroniques...
. Le projet d'atteindre les 3 milliards d'Euros de CA

SCC :
. Près de 4 milliards d'Euros de CA et près de 6.000 salariés
. Plus important groupe IT européen entièrement privé
. 47 années d'expérience, toujours dirigée par ses créateurs
. Présence européenne et asiatique

#SCC #SCCFrance #IT #informatique #ESN

Quelle est l'activité de SCC France ?

SCC France est un intégrateur, nous sommes la septième ESN sur le marché français. Nous proposons à nos clients des solutions en analysant leurs besoins. Nous architecturons ces solutions, généralement hétérogènes en termes de matériel, logiciel et service. Nous les installons, les déployons, les supportons et éventuellement les finançons. Nous allons jusqu'au recyclage, avec notre filiale Recyclea qui traite les produits en fin de vie pour les reconditionner.


Quelles tendances influent sur le marché ?

Les clients se sont aperçus de leur vraie richesse, la data souvent mal utilisée. Nous pouvons sortir des offres plus adaptées et performantes en analysant ces données, en utilisant un CRM, ou en ayant des approches de marketing digital. Le deuxième enjeu est l'évolution vers le cloud : les applications des clients stockées sur leurs datas centers ont été revues et adaptées pour tourner sur le cloud, offrant des démarrages plus rapides, une gestion des pointes et l'apport de nouvelles applications comme les analytics ou l'IA. Enfin, la cybersécurité est un enjeu complexe, les clients doivent se préparer aux nombreuses attaques, et à pouvoir continuer leurs activités.


En quoi le recrutement est-il un enjeu majeur pour vous ?

Nous cherchons actuellement 170 personnes, pour une entreprise de 2500 salariés. Notre société se développe très vite : nous faisons 15% de croissance par an. Nous avons doublé notre chiffre d'affaires en 10 ans et avons dépassé les 2 milliards cette année. Nous avons du mal à trouver du personnel dans tous les domaines. J'ai créé l'an dernier une école pour former des ingénieurs systèmes et je vais en créer une cette année pour former des commerciaux.


Vous avez mis en place une politique RSE depuis déjà 10 ans, à quoi cela ressemble-t-il ?

Nous sommes un groupe familial d'origine britannique. Ces valeurs sociétales ont toujours été dans notre ADN. Il y a 10 ans, nous avons créé Recyclea, une entreprise aidée basée à Montluçon, qui emploie 75% de personnes en situation de handicap. Depuis, nous avons passé beaucoup de certifications. Nous sommes notamment platinium chez EcoVadis. J'ai créé il y a 4 ans Altimance, une nouvelle société à Valenciennes, où il y a 23% de taux de chômage. L'idée était de donner un travail à des jeunes, les former et développer une activité de service desk.

Dans la lancée de la loi AGEC, requérant que les clients utilisent du matériel recyclé, nous venons de sortir une offre Fair Play qui permet au client de consommer des postes de travail en faisant un choix à la fois financier, technique, mais aussi sur des critères Green IT, avec un calculateur qui permettant de suivre leur empreinte carbone.

Informations tirées de l'interview du président de SCC France par La Tribune du 28/06/2022
 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 20:54

Stage d'entrainement piste sur le circuit Carole avec ma moto personnelle.

Pourquoi les stages de pilotages sont-ils si peu nombreux ?

J’ai appris la pratique du cyclomoteur (communément appelé ‘Mobylette’) sur un circuit privé fermé situé sur l’Île de Puteaux (Ecole de Pilotage Georges Monneret). J’ai ensuite pu pratiquer le deux-roues avec un minimum de sécurité. Il a tout de même fallu que j’attende mes 14 ans pour me lancer sur la route.

J’ai passé mon permis moto 🏍 au début des années 80 dans une auto-école traditionnelle. A l’époque, il n’y avait aucun moyen de communiquer avec son moniteur lorsque l’on se trouvait sur sa machine dans la circulation. C’est seulement en passant mon permis voiture dans la foulée que j’ai su qu’il fallait ralentir son véhicule avant de rétrograder, et qu’il valait mieux rétrograder avant de prendre un virage !

J’ai suivi des stages de perfectionnements avec la Mutuelle des Motards afin de bénéficier de réductions sur ma prime d’assurance. J’y ai appris le contrebraquage. Si l’on me posait la question aujourd’hui, en tant que motard aguerri, je dirais que le contrebraquage est la base de la base de la conduite moto. Tous les motards acquiesceront.

Je viens de suivre un stage de conduite sur piste (organisé par le concessionnaire CO2 de Boulogne). J’y ai découvert nombre de notions qui m’étaient pour la plupart jusqu’alors totalement inconnues, et à ne surtout pas utiliser sur route ouverte (freinage uniquement avec le frein avant, dégonfler ses pneus, ne pas regarder dans ses rétroviseurs, déhanché, bout du pied en appuie sur le repose-pied…). Il est très intéressant de voir, par exemple, comment la moto se redresse dès lors que l'on utilise le frein arrière [raison pour laquelle on commence d'abord à freiner de l'arrière sur un lourd custom du style Harley-Davidson ou Indian]. De même lorsque l’on se rend compte que le liquide de frein a bien chauffé et que le levier est devenu spongieux... Le tracé du circuit Carole sollicite beaucoup beaucoup les freins.

[Précision : le déhanché a pour but de permettre de resserrer le virage. Sur une moto routière (ou basique), le poids n'étant pas placé suffisamment sur l'avant, le déhanché va, au contraire, avoir tendance à élargir le virage].

Quant aux études de trajectoires, la théorie est très facile à intégrer. Mais 'stressante' à mettre en oeuvre lorsqu'il s'agit de bien utiliser toute la largeur de la piste, voir d'utiliser la partie au-delà du vibreur dans un virage, tout en roulant vite. A ce propos, le placement en sortie de virage permet de gagner (ou perdre) de la vitesse ; jusqu'à 15 km/h sur le virage Alpha.

De plus, j’ai commencé à ressentir où se trouvaient les limites de ma moto. Autant dire que les limites des motos sont lointaines, mais pas inaccessibles. Et ça, mieux vaut les ressentir dans un endroit où le danger peut être maitrisé (circuit adapté par exemple). Et c'est bardés de protections que nous roulions. Depuis la combinaison en cuir  renforcée au D3O au casque intégral (combinaison et casque intégral obligatoires pour cette journée).  [En cas de chute, le cuir ne se déchire pas, permettant de glisser sans être en contact avec le bitume. Et, sur un circuit adapté à la moto, la personne projetée à terre va glisser sans heurter d'obstacle, donc ne risquant pas de se blesser]. [Le D3O est une sorte de caoutchouc souple se rigidifiant en cas de choc. Les éléments en D3O positionnés au niveaux du dos, des genoux, des coudes et des hanches ne gênent pas les mouvements du pilote tout en lui assurant un maximum de protections].

Pour faire le parallèle avec l’escalade (autre de mes passions pratiquées à un bon niveau), on apprend à dépasser ses limites là où il n’y a pas de danger. En s’attaquant, par exemple, à un bloc au ras du sol dans la forêt de Fontainebleau ou dans une voie bien équipée en falaise. Ceci pour être ensuite à son aise dans une course engagée en montagne, là où la chute ne fait pas partie du jeu. Si je n’étais pas allé m’entrainer en hiver sur le grès enneigé de Fontainebleau, je n’aurais peut-être pas pensé pouvoir réussir à passer les premières longueurs verglacées en face nord de la Gervasutti au Petit Capucin (Massif du Mont Blanc) à plus de 3.500 mètres d’altitude ; et pourtant j’ai pu vaincre cette difficulté. Pour la moto, c’est pareil. Il faut connaitre ses possibilités et limites pour pouvoir les faire reculer. Ou simplement pour savoir éviter de se mettre en danger sur la route. 😊

Autre point : j'ai pratiqué, pour la première fois, des freinages appuyés (tels des freinages d'urgences) à 160 km/h. Auparavant, je n'avais pas l'expérience de cette mise en situation. Je sais maintenant comment ma moto réagit sur un freinage à 'grande vitesse'. Je sais également comment elle réagirait si j'utilisais mal le frein arrière. Rassurant ! 😊

Pourquoi les stages de pilotages sur piste, avec son propre véhicule, sont-ils alors si peu nombreux ? Question à méditer pour améliorer la sécurité routière.

Je joins ici quelques photos de mes 'pauvres Pilot Road'. Moi qui n'avais changé mon pneu arrière qu'après onze années de bons et loyaux services (et encore, le pneu était loin d'être lisse), voilà ce que quelques tours de circuit (un peu moins de 80 km, soit une quarantaine de tours) ont provoqué ! L'usure se situe principalement sur les côtés droits. Je n'ai pas pensé à regarder l'état des plaquettes de freins. Je sais ce que je dois faire avant ma prochaine chevauchée.

Un grand merci au concessionnaire BMW CO2 linkedin.com/company/co2-moto-bmw-motorrad/ de Boulogne-Billancourt pour cette organisation sans faille ainsi qu'à Rémy Vas, notre instructeur (facebook.com/remy.vasseur.14) et au photographe Jérôme Languet (auteur des clichés ci-dessous - facebook.com/JLanguet-photographie-1431614050476599/).

 

PS : merci également à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team utilisées ci-dessous en illustrations.

 

#moto #vitesse #piste #circuit #Carole #circuitcarole #entrainement #stage #pilotage #stagedepilotage #joebarteam #cuir #combinaisonencuir #casque #integral #casqueintegral #D3O #securite

Le groupe au complet

Le groupe au complet

Stage d'entrainement piste sur le circuit Carole. Les plus rapides atteignaient les 200 km/h avant le freinage du virage 'Hôtel'. Le bon placement à la sortie de ce virage permet de gagner jusqu'à 15 km/h avant le virage suivant 'Alpha'.

Plan du circuit Carole (2 km de long, 9 mètres de large). Parfaitement adapté à la pratique de la moto, sans obstacle en bordure de piste. En cas de chute, le motard glisse au sol grâce à son cuir et ne touche aucun élément fixe.
Plan du circuit Carole (2 km de long, 9 mètres de large). Parfaitement adapté à la pratique de la moto, sans obstacle en bordure de piste. En cas de chute, le motard glisse au sol grâce à son cuir et ne touche aucun élément fixe.
Plan du circuit Carole (2 km de long, 9 mètres de large). Parfaitement adapté à la pratique de la moto, sans obstacle en bordure de piste. En cas de chute, le motard glisse au sol grâce à son cuir et ne touche aucun élément fixe.

Plan du circuit Carole (2 km de long, 9 mètres de large). Parfaitement adapté à la pratique de la moto, sans obstacle en bordure de piste. En cas de chute, le motard glisse au sol grâce à son cuir et ne touche aucun élément fixe.

Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
Zone rouge - circuit Carole
L'un des avantages d'avoir le circuit à la disposition exclusive de son groupe : la possibilité d'effectuer les repérages à pied. Parfait pour l'étude des trajectoires et la prise de repères.
L'un des avantages d'avoir le circuit à la disposition exclusive de son groupe : la possibilité d'effectuer les repérages à pied. Parfait pour l'étude des trajectoires et la prise de repères.

L'un des avantages d'avoir le circuit à la disposition exclusive de son groupe : la possibilité d'effectuer les repérages à pied. Parfait pour l'étude des trajectoires et la prise de repères.

Mes pauvres pneus ! Il est aisé de constater, sur ces photos, que la partie droite des pneus est plus touchée que la gauche.
Mes pauvres pneus ! Il est aisé de constater, sur ces photos, que la partie droite des pneus est plus touchée que la gauche.
Mes pauvres pneus ! Il est aisé de constater, sur ces photos, que la partie droite des pneus est plus touchée que la gauche.
Mes pauvres pneus ! Il est aisé de constater, sur ces photos, que la partie droite des pneus est plus touchée que la gauche.

Mes pauvres pneus ! Il est aisé de constater, sur ces photos, que la partie droite des pneus est plus touchée que la gauche.

Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.
Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.
Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.
Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.
Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.
Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.
Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.
Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.
Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.
Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.

Merci à Pat Perna, Henri Jenfève et Fane pour vos oeuvres tirées du tome 7 du Joe Bar Team et utilisées ici en illustrations.

Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist
Réalisé avec le logiciel Varnist

Réalisé avec le logiciel Varnist

Dans les années 70, certains motards avaient pris l'habitude d'aller tourner le vendredi soir sur un pseudo-circuit en banlieue parisienne. Le fameux 'Rungis'. Il n’y avait pas beaucoup de protection, l’anarchie totale y régnait. Tout le monde tournait en même temps, du cyclomoteur à la grosse cylindrée. Et des décès étaient annoncés presque chaque week-end. Pour faire cesser cette hécatombe, l'état a accepté la création d'un vrai circuit, bien adapté à la moto et facile d'accès. Une grande réussite ! Carole était une jeune fille qui a eu le malheur d'accompagner un vendredi soir, en tant que passagère, son petit-ami à Rungis. Elle n'est jamais revenue. Son prénom a été donné à cette nouvelle piste. Voir aussi https://m.ina.fr/video/CAA7500603801/un-vendredi-soir-a-rungis-video.ht

Partager cet article
Repost0
Published by Philippe - dans Moto
30 avril 2021 5 30 /04 /avril /2021 18:43

Le secteur des cryptomonnaies est en train d'évoluer !

La société Boon vient de mettre au point une technologie permettant de réaliser jusqu'à  1900 transactions de cryptomonnaies par seconde ! Et ceci sans l'usage de blockchain et grâce à l'intrication des particules 'information'.

A titre de référence, il fallait compter, jusqu'à ce jour, plusieurs minutes (en général de 20 à 40 minutes, voir souvent une journée) pour valider une transaction bitcoin en blockchain.
 
Des informations très complètes sur le sujet dans la vidéo (45 minutes) :

Et pour encore plus de détails (1h22mn) avec explications détaillées de l'ensemble des phénomènes et technologies) :

Précision : cette présentation vidéo concerne les systèmes d'informations structurés et fonctionnant selon les principes et les lois des champs quantiques. Par contre, et contrairement à ce que son indicatif peut laisser penser, ne concerne pas les ordinateurs quantiques.

 

#loisdeschampsquantiques #quantique #blockchain #cryptomonnaies #Boon #B2Boon #intelligencenaturelle #fullynocode €nocode #informationquantique

Extrait de la video " L'information quantique avec BOON " - le B2Boon - page 54 Les systèmes d'informations décentralisés appliqués aux crypto assets et à leurs transactions

Extrait de la video " L'information quantique avec BOON " - le B2Boon - page 54 Les systèmes d'informations décentralisés appliqués aux crypto assets et à leurs transactions

Extrait de la video " L'information quantique avec BOON " - le B2Boon - page 55

Extrait de la video " L'information quantique avec BOON " - le B2Boon - page 55

Extrait de la video " L'information quantique avec BOON " - le B2Boon - page 56

Extrait de la video " L'information quantique avec BOON " - le B2Boon - page 56

Caractéristiques des transactions Boon

Caractéristiques des transactions Boon

Les coordonnées de l'auteur de cette technologie : samuel.decanaan (at) gmail.com

Partager cet article
Repost0
7 avril 2021 3 07 /04 /avril /2021 16:21

Il est étonnant que la chanson la plus optimiste que je connaisse s'appelle... Le mal de vivre !

Voici un texte que j'ai écrit, paru dans la lettre d'avril 2021 de l'association Dynamique Cadres dans laquelle il est question de se créer un tremplin pour mieux rebondir.

Je m'appuie, comme vous l'aurez compris, sur la chanson de Barbara

Témoignage : La joie de vivre

Comme le disait Barbara dans sa chanson éponyme " Ça ne prévient pas quand ça arrive... Le mal de vivre ".

La chute de moral (ou le mal de vivre), que nous connaissons tous, à un moment ou à un autre. Que l'on soit en poste ou pas. Quand nous ne sommes pas en poste, nous la ressentons d'autant plus fort. Et plus souvent, il faut le dire.

Pouvons-nous faire quelque chose pour l'éviter ? La réponse est « non ».

Pouvons-nous faire quelque chose pour nous en débarrasser, ou simplement ne pas se laisser submerger ? La réponse est « oui », surtout si l'on fait le nécessaire pour.

Et comment peut-on faire le nécessaire ? Chacun a sa/ses méthode(s). Nous en avons cité quelques-unes : s'occuper, prendre des cours, ne pas rester isolé...

Pour ma part, je commencerai par relater ici une « aventure » qui m'est arrivée avec Dynamique Cadres, voici plus de 10 ans. Je venais d'arriver, « parachuté » dans un GAD qui se réunissait chaque semaine dans une salle en étage d'un café du quartier des Halles. J'étais alors en pleine recherche d'emploi. Et inutile de préciser ici que je ne connaissais personne parmi ces nouvelles têtes. J'étais en présence de gens qui ne travaillaient pas dans mon domaine d'activité. Une seule personne occupait des fonctions un peu similaires aux miennes. Bref, nous n'étions pas en concurrence les uns les autres (merci aux organisateurs qui nous attribuent les GAD).

En début de réunion, chacun de nous se présente à tour de rôle. C'est super-utile de s'entrainer à se présenter pour travailler les entretiens d'embauche. Et même si le premier but de ces présentations est de s'améliorer grâce aux remarques -bienveillantes- du GAD, c'est aussi super-utile pour faire connaissance entre nous. Tout le monde a su que j'étais commercial dans l'informatique. Quand je me suis présenté, " C'est comme Pascal " a fusé de toutes ces têtes inconnues.

Le Pascal en question était un membre du GAD qui venait de retrouver un emploi.

Mes nouveaux amis « Gadiens » avaient insisté pour que je prenne contact avec lui. Moi, je ne connaissais pas cette personne. Comment pouvais-je l'appeler ? Et pour lui dire quoi ? Et je n'avais aucune envie d'em...bêter quelqu'un que je ne connaissais pas. Et même si je le connaissais ; on n'ose pas forcément faire appel à son réseau. Mauvaise réflexion.

L'animateur du GAD (merci Thierry) a pris l'initiative de l'appeler par téléphone et me dit, lors du GAD suivant, que Pascal attendait mon appel, me forçant ainsi à prendre contact avec lui.

J'ai pris contact avec Pascal, qui m'a proposé de déjeuner ensemble. Nous nous sommes retrouvés dans un restaurant quelques jours plus tard, à proximité de son bureau, avons discuté de ses activités, de mes recherches. Cette personne m'avait accordé du temps, s'était intéressée à ma problématique, avait même insisté pour m'offrir le déjeuner (alors qu'elle ne me connaissait que depuis quelques minutes). Belle générosité de sa part, tant financière qu'humaine. Ça fait chaud au cœur.

Ce déjeuner m'avait donné une pêche ! Mais une pêche !

Quelques jours après, je signais pour un super-poste dans une société (où je suis resté douze ans). Merci encore à toi Pascal.

Le fait d'avoir le moral fait beaucoup sur nos capacités à nous vendre lors du processus d'embauche.

Ayons au passage une pensée pour les animateurs de GAD. Ceux-ci sont des chercheurs d'emplois, comme nous. Malgré leurs soucis (d'emploi, du quotidien... personne ne manque de soucis), ces animateurs font leur possible pour épauler d'autres personnes. Ces autres personnes avec qui ils n'auraient pas eu forcément d'affinités particulières en temps normal. Nous sommes ici en présence d'un beau sentiment d'altruisme.

Et comme Barbara terminait sa chanson : " Et sans prévenir, ça arrive... La joie de vivre "

Barbara "Le mal de vivre"

La joie de vivre
La joie de vivre (extrait lettre Dynamique-Cadres) 2021-04

La joie de vivre (extrait lettre Dynamique-Cadres) 2021-04

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2020 1 30 /11 /novembre /2020 10:48

On me demande souvent comment je vois le management.

La meilleure représentation, à mon sens, se trouve sur cette vidéo : https://lnkd.in/gSvZ6ES

Observez le regard bienveillant de Dave Brubeck (pianiste), leader de l'équipe, sur son collaborateur Paul Desmond (saxo). Il est intéressant de voir comment le manager s'intéresse à son équipier, comment il suit l'exécution de son travail. Dave est le manager, il fixe le cadre de l'intervention du saxophoniste.

Quant au batteur Joe Morello, celui-ci a été présenté par Paul à Dave. L'histoire ne s'arrête pas là. Paul et Joe se sont disputés. Paul a déclaré à Dave : " soit il s'en va, soit je pars ". Dave a répondu : " Paul, il ne part pas ". Les deux musiciens sont restés dans le quartet et ont tout de même continué à travailler ensemble. On se rend bien compte dans cette vidéo que Joe ne doit pas porter Paul dans son coeur. Paul et Joe se sont réconciliés par la suite. Dave a entretemps réussi à assurer la cohésion de son équipe.

Une dernière chose : Dave Brubeck est avant tout connu pour son tube planétaire et intemporel Take Five, composé par... Paul Desmond !

Vous avez ici une illustration de ce que peut être un manager et une véritable équipe.


#equipe #management #cohesion #team #leader #jazz #
davebrubeck #pauldesmond #joemorello

 

Partager cet article
Repost0
1 septembre 2019 7 01 /09 /septembre /2019 19:52

Imaginez le coeur d'une ville historique où se succèdent, de toutes parts, des animations et des représentations dans toutes les salles possibles et imaginables ainsi que dans les rues.

63 pays y sont représentés. Le programme d'une seule journée tient sur 120 pages. Et ce sur une durée de près d'un mois. Chaque prestation, même dans la rue, est minutée et les organisateurs veillent sur le respect des horaires de passages de chacun. Vous avez là un premier aperçu du Fringe, le festival des arts de rues à Edimbourg.

 

https://www.edfringe.com/

#fringe #fringe2019 #Edimbourg #Edinburg #@racheljc_music  #_bartmode #AtAdau

Quelques images des spectacles offerts : le groupe At Adau (Bornéo - http://www.atadau.com), Rachel Cunningham (chanteuse à la voix d'ange @racheljc_music accompagnée à la guitare électrique par mysocialmate.com/u/_bartmode), orchestre symphonique au pied de la vieille ville... Des spectacles que nous n'aurions pas eu l'occasion de découvrir autrement.
Quelques images des spectacles offerts : le groupe At Adau (Bornéo - http://www.atadau.com), Rachel Cunningham (chanteuse à la voix d'ange @racheljc_music accompagnée à la guitare électrique par mysocialmate.com/u/_bartmode), orchestre symphonique au pied de la vieille ville... Des spectacles que nous n'aurions pas eu l'occasion de découvrir autrement.
Quelques images des spectacles offerts : le groupe At Adau (Bornéo - http://www.atadau.com), Rachel Cunningham (chanteuse à la voix d'ange @racheljc_music accompagnée à la guitare électrique par mysocialmate.com/u/_bartmode), orchestre symphonique au pied de la vieille ville... Des spectacles que nous n'aurions pas eu l'occasion de découvrir autrement.
Quelques images des spectacles offerts : le groupe At Adau (Bornéo - http://www.atadau.com), Rachel Cunningham (chanteuse à la voix d'ange @racheljc_music accompagnée à la guitare électrique par mysocialmate.com/u/_bartmode), orchestre symphonique au pied de la vieille ville... Des spectacles que nous n'aurions pas eu l'occasion de découvrir autrement.
Quelques images des spectacles offerts : le groupe At Adau (Bornéo - http://www.atadau.com), Rachel Cunningham (chanteuse à la voix d'ange @racheljc_music accompagnée à la guitare électrique par mysocialmate.com/u/_bartmode), orchestre symphonique au pied de la vieille ville... Des spectacles que nous n'aurions pas eu l'occasion de découvrir autrement.

Quelques images des spectacles offerts : le groupe At Adau (Bornéo - http://www.atadau.com), Rachel Cunningham (chanteuse à la voix d'ange @racheljc_music accompagnée à la guitare électrique par mysocialmate.com/u/_bartmode), orchestre symphonique au pied de la vieille ville... Des spectacles que nous n'aurions pas eu l'occasion de découvrir autrement.

Rachel Cunningham (chanteuse à la voix d'ange @racheljc_music) accompagnée à la guitare électrique par mysocialmate.com/u/_bartmode. Rachel n'a pas encore sorti de disque

Le groupe At Adau, originaire de Bornéo. Des instruments traditionnels (je n'avais encore jamais vu d'instrument de musique à vent dans lequel on souffle avec le nez !). Des explications sur leur us et coutumes. Et dégustations d'alcool de riz et de mets traditionnels après le spectacle. Superbe ambiance ! http://www.atadau.com) #AtAdau
Le groupe At Adau, originaire de Bornéo. Des instruments traditionnels (je n'avais encore jamais vu d'instrument de musique à vent dans lequel on souffle avec le nez !). Des explications sur leur us et coutumes. Et dégustations d'alcool de riz et de mets traditionnels après le spectacle. Superbe ambiance ! http://www.atadau.com) #AtAdau
Le groupe At Adau, originaire de Bornéo. Des instruments traditionnels (je n'avais encore jamais vu d'instrument de musique à vent dans lequel on souffle avec le nez !). Des explications sur leur us et coutumes. Et dégustations d'alcool de riz et de mets traditionnels après le spectacle. Superbe ambiance ! http://www.atadau.com) #AtAdau
Le groupe At Adau, originaire de Bornéo. Des instruments traditionnels (je n'avais encore jamais vu d'instrument de musique à vent dans lequel on souffle avec le nez !). Des explications sur leur us et coutumes. Et dégustations d'alcool de riz et de mets traditionnels après le spectacle. Superbe ambiance ! http://www.atadau.com) #AtAdau
Le groupe At Adau, originaire de Bornéo. Des instruments traditionnels (je n'avais encore jamais vu d'instrument de musique à vent dans lequel on souffle avec le nez !). Des explications sur leur us et coutumes. Et dégustations d'alcool de riz et de mets traditionnels après le spectacle. Superbe ambiance ! http://www.atadau.com) #AtAdau
Le groupe At Adau, originaire de Bornéo. Des instruments traditionnels (je n'avais encore jamais vu d'instrument de musique à vent dans lequel on souffle avec le nez !). Des explications sur leur us et coutumes. Et dégustations d'alcool de riz et de mets traditionnels après le spectacle. Superbe ambiance ! http://www.atadau.com) #AtAdau
Le groupe At Adau, originaire de Bornéo. Des instruments traditionnels (je n'avais encore jamais vu d'instrument de musique à vent dans lequel on souffle avec le nez !). Des explications sur leur us et coutumes. Et dégustations d'alcool de riz et de mets traditionnels après le spectacle. Superbe ambiance ! http://www.atadau.com) #AtAdau

Le groupe At Adau, originaire de Bornéo. Des instruments traditionnels (je n'avais encore jamais vu d'instrument de musique à vent dans lequel on souffle avec le nez !). Des explications sur leur us et coutumes. Et dégustations d'alcool de riz et de mets traditionnels après le spectacle. Superbe ambiance ! http://www.atadau.com) #AtAdau

Le groupe At Adau sur scène durant le Fringe

Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.
Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.
Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.
Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.
Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.
Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.
Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.
Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.
Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.

Quelques images de la ville : le château, le yacht et le palais de la Reine sont particulièrement intéressants à visiter (prendre ses billets à l'avance sur Internet). Les musées sont, en général, gratuits. Ce qui permet de visiter le 'National Museums Scotland' (à ne surtout pas manquer) en plusieurs étapes. Par contre, le Real Mary King's Close (souterrains) est à fuir.

Sur les lieux qui ont inspiré JK Rowling pour l'écriture d'Harry Potter : la salle de l'Elephant House Cafe ou elle a commencé à rédiger son manuscrit, avec la vue sur le château 🏰 (rappelant étrangement les décors de Poudlard au cinéma), les graffiti des fans sur les murs des toilettes, les noms sur les tombes du cimetière voisin d'illustres inconnus passés à la postérité à titre posthume...
Sur les lieux qui ont inspiré JK Rowling pour l'écriture d'Harry Potter : la salle de l'Elephant House Cafe ou elle a commencé à rédiger son manuscrit, avec la vue sur le château 🏰 (rappelant étrangement les décors de Poudlard au cinéma), les graffiti des fans sur les murs des toilettes, les noms sur les tombes du cimetière voisin d'illustres inconnus passés à la postérité à titre posthume...
Sur les lieux qui ont inspiré JK Rowling pour l'écriture d'Harry Potter : la salle de l'Elephant House Cafe ou elle a commencé à rédiger son manuscrit, avec la vue sur le château 🏰 (rappelant étrangement les décors de Poudlard au cinéma), les graffiti des fans sur les murs des toilettes, les noms sur les tombes du cimetière voisin d'illustres inconnus passés à la postérité à titre posthume...
Sur les lieux qui ont inspiré JK Rowling pour l'écriture d'Harry Potter : la salle de l'Elephant House Cafe ou elle a commencé à rédiger son manuscrit, avec la vue sur le château 🏰 (rappelant étrangement les décors de Poudlard au cinéma), les graffiti des fans sur les murs des toilettes, les noms sur les tombes du cimetière voisin d'illustres inconnus passés à la postérité à titre posthume...
Sur les lieux qui ont inspiré JK Rowling pour l'écriture d'Harry Potter : la salle de l'Elephant House Cafe ou elle a commencé à rédiger son manuscrit, avec la vue sur le château 🏰 (rappelant étrangement les décors de Poudlard au cinéma), les graffiti des fans sur les murs des toilettes, les noms sur les tombes du cimetière voisin d'illustres inconnus passés à la postérité à titre posthume...
Sur les lieux qui ont inspiré JK Rowling pour l'écriture d'Harry Potter : la salle de l'Elephant House Cafe ou elle a commencé à rédiger son manuscrit, avec la vue sur le château 🏰 (rappelant étrangement les décors de Poudlard au cinéma), les graffiti des fans sur les murs des toilettes, les noms sur les tombes du cimetière voisin d'illustres inconnus passés à la postérité à titre posthume...

Sur les lieux qui ont inspiré JK Rowling pour l'écriture d'Harry Potter : la salle de l'Elephant House Cafe ou elle a commencé à rédiger son manuscrit, avec la vue sur le château 🏰 (rappelant étrangement les décors de Poudlard au cinéma), les graffiti des fans sur les murs des toilettes, les noms sur les tombes du cimetière voisin d'illustres inconnus passés à la postérité à titre posthume...

A Edimbourg, on ne voit que très peu de motos, essentiellement celles des touristes. Et pour ainsi dire aucun scooter. Pourquoi ? Les deux-roues sont néanmoins tolérés dans les voies de bus. Pas comme chez nous...

A Edimbourg, on ne voit que très peu de motos, essentiellement celles des touristes. Et pour ainsi dire aucun scooter. Pourquoi ? Les deux-roues sont néanmoins tolérés dans les voies de bus. Pas comme chez nous...

Partager cet article
Repost0
2 juin 2019 7 02 /06 /juin /2019 08:37

1.600 km en deux jours de moto, à travers la Suisse.

Toujours avec ma CBF, au comportement irréprochable.

Je voulais réaliser la traversée des trois plus hauts cols de Suisse (Nufenen, Grand Saint Bernard, Furka) dans la foulée. Malheureusement, ces trois cols n'étaient pas encore ouverts. Ce sera pour une prochaine fois.

Lauterbrunnen
Lauterbrunnen

 

Premier  jour : départ de Paris et tour de la Suisse  Centrale : Zurich, Zoug, Lucerne, Interlaken

 

Zurich
Zurich
Zoug
Zoug

Fin de journée : arrivée sur Lauterbrunnen ; vallée encaissée au-dessus d'Interlaken, au pied de la Yungfrau.

Des falaises verticales et vertigineuses. Et 72 cascades répertoriées. La plus haute mesure 417 mètres. Impressionnant ! 

Plus d'informations sur Lauterbrunnen :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Lauterbrunnen

https://www.routard.com/guide_voyage_lieu/3859-vallee_de_lauterbrunnen.htm

https://www.tresorsdumonde.fr/lauterbrunnen/

https://www.konbini.com/ch-fr/swissmade/les-cinq-cascades-les-plus-impressionnantes-de-suisse/

Lauterbrunnen
Lauterbrunnen

 

Lauterbrunnen
Lauterbrunnen
rayon de soleil sur la Yungfrau
Premier rayon de soleil du jour sur la Yungfrau (4.158 mètres - sommet sur la gauche) vu depuis Lauterbrunnen
Lauterbrunnen
Lauterbrunnen

 

Les commerçants laissent leurs marchandises dehors pour la nuit. Surprenant quand on arrive de Paris...
Lauterbrunnen
Lauterbrunnen

 

2ème jour : quelques villes de l'ouest Thun, Berne, Fribourg, Montreux, Lausanne

Eiger, Munch, Yungrau... depuis la banlieue de Thun
Eiger, Munch, Yungrau... depuis la banlieue de Thun
Thun
Thun
Thun
Thun
Thun
Thun
Berne
Berne
Berne détail horlog
Berne (détail de l'horloge)

 

Partager cet article
Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 11:32

L'équivalent du tiers de la population française sur une seule ville, ou plutôt mégalopole !..


Shanghai, où le modernisme côtoie le traditionnel. Où le confort et la technologie font face à l'archaïsme. Imaginez le linge qui sèche sur le trottoir (personne ne le vole), les habitations sans eau courante où les habitants fonts la cuisine dans un évier à même la rue... Le tout aux pieds de buildings et de centres commerciaux recouverts de marbres.


Ici, on y voit des vélos et scooters électriques de conceptions archaïques, souvent usés jusqu'à la corde, mais personne ne porte de casque ! Et quasiment aucune moto. Pourquoi ?


Des technologies ultra-modernes à chaque coin de rue. Ne serait-ce que dans le métro où les publicités sont affichées sur les murs des souterrains et suivent le mouvement des trains ! (voir la vidéo)

 

A propos du métro, essayez de vous y repérer !
Pas de caractères latins (ou très peu). Ni sur les plans, ni à l'entrée des stations (voir photos).
Ajoutez à cela que les noms des stations peuvent se ressembler (Changshu Rd n'est pas la même station que Changshou Rd par exemple) et que la population ne parle pas anglais...

 

Les distances ici sont énormes en regard d'une ville européenne. D'une station de métro à l'autre, comptez une demi-heure à pied. Comparé à Paris où on peut bien souvent reconnaitre les repères visuels (grands immeubles, monuments hauts tels la Tour Eiffel...) aux extrémités de son trajet, à Shanghai, point de cela. La ville est gigantesque : 23 millions d'habitants officiels, soit le tiers de la population française !

 

Autres particularités du métro de Shanghai : le trafic s'interrompt à 23 heures ! Un peu tôt pour les sorties nocturnes. Néanmoins, la fréquence des trains est particulièrement élevée, soit une rame toutes les deux minutes. 

Le métro de Shanghai.   Essayez de vous repérer avec de tels plans !
Le métro de Shanghai.   Essayez de vous repérer avec de tels plans !
Le métro de Shanghai.   Essayez de vous repérer avec de tels plans !
Le métro de Shanghai.   Essayez de vous repérer avec de tels plans !
Le métro de Shanghai.   Essayez de vous repérer avec de tels plans !
Le métro de Shanghai.   Essayez de vous repérer avec de tels plans !
Le métro de Shanghai.   Essayez de vous repérer avec de tels plans !
Le métro de Shanghai.   Essayez de vous repérer avec de tels plans !

Le métro de Shanghai. Essayez de vous repérer avec de tels plans !

Une particularité du métro de Shanghai : des publicités sont affichées sur les murs des souterrains et suivent les mouvements des trains. Un véritable spectacle.

Location de parapluies dans le métro

Location de parapluies dans le métro

Scooters électriques, souvent de conceptions archaïques. Et quasiment aucune moto.
Scooters électriques, souvent de conceptions archaïques. Et quasiment aucune moto.
Scooters électriques, souvent de conceptions archaïques. Et quasiment aucune moto.
Scooters électriques, souvent de conceptions archaïques. Et quasiment aucune moto.

Scooters électriques, souvent de conceptions archaïques. Et quasiment aucune moto.

Autre pays, autres moeurs culinaires. Les poissons pénIs sont servis en morceaux gigotants dans votre assiette...

Autre pays, autres moeurs culinaires (2) : que diriez-vous d'un plat de têtes de canards ou de litchis vides ?
Autre pays, autres moeurs culinaires (2) : que diriez-vous d'un plat de têtes de canards ou de litchis vides ?
Autre pays, autres moeurs culinaires (2) : que diriez-vous d'un plat de têtes de canards ou de litchis vides ?

Autre pays, autres moeurs culinaires (2) : que diriez-vous d'un plat de têtes de canards ou de litchis vides ?

Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme
Le bouddhisme

Le bouddhisme

Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville
Quelques images de la ville

Quelques images de la ville

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2019 4 31 /01 /janvier /2019 15:01

La marque de cosmétiques de luxe, qui a lancé en janvier 2018 sa nouvelle gamme de produits traitants Hair Rituel by Sisley, la complète mercredi avec un outil connecté dédié au diagnostic du cuir chevelu et de la fibre capillaire. Pour sa conception, Sisley a fait appel au designer et architecte Jean-Louis Fréchin.

Mercredi soir, Sisley dévoile, à l'occasion de l'ouverture du nouveau salon parisien de Matthieu Séguier, coiffeur ambassadeur de la marque de cosmétiques de luxe, son outil connecté dédié au diagnostic de l'état du cuir chevelu et de la fibre capillaire. Baptisé « Hair Rituel Analyser », cet objet connecté, qui complète sa gamme de huit produits traitants Hair Rituel by Sisley lancée en janvier 2018, n'a rien d'un gadget. Bien au contraire, son design très épuré dissimule un concentré de technologies dernier cri. Sa conception, qui a nécessité deux ans de R&D, Sisley l'a confiée au designer et architecte Jean-Louis Fréchin, fondateur de l'agence NoDesign, qui a coordonné l'intervention de tous les partenaires du projet. Par exemple, la société Littéral, plus coutumière de la prospection pétrolière et minière, a développé l'algorithme puissant du Hair Rituel Analyzer, qui se base sur la reconnaissance des formes et non la comparaison des images, pour établir un diagnostic fiable et personnalisé en cinq minutes chrono. Il est aussi doté d'un capteur optique ultraprécis, qui permet de visualiser à la fois le cuir chevelu (x 110) et la fibre capillaire (x 900).

Lancé en mars 2019

Mais Sisley ne s'inscrit pas dans une démarche scientifique : « Nous voulions un outil de démonstration pour nos conseillères qui soit adapté au marché de la parfumerie sélective, donc élégant et pas intrusif pour ne pas perturber les consommatrices », explique Simon Dufeigneux, directeur des nouveaux projets chez Sisley. « Notre objectif est de leur donner accès facilement à un diagnostic capillaire et de leur offrir une expérience de qualité sur nos points de vente. » De fait, Hair Rituel Analyzer a fait l'objet de tests cliniques approfondis avec des dermatologues incluant jusqu'à 300 volontaires sur certains critères, tels les différents types de cheveux (caucasien, afro...). Dès mars 2019, il sera mis en place sur les corners de Sisley dans les grands magasins et la parfumerie sélective en France et aux Etats-Unis.

Chantal Houzelle

Superbe réalisation de LittéraL pour SISLEY.

LittéraL a développé l'application logicielle du Hair Rituel Analyzer. Celle-ci se base sur la reconnaissance des formes, à partir d'images de références (image learning). Puis établit un diagnostic de l'état du cheveu.

J'ai particulièrement apprécié de travailler sur ce projet. Et suis fier de l'avoir gagné !

Partager cet article
Repost0